Sherlock Holmes ou à la recherche des Pokémons ?

Salut,

J’espère que tu vas bien, que tout se passe bien pour toi depuis la dernière fois. Ce matin en me préparant, j’ai cherché un coté de paire de chaussettes partout (oui oui, avec des baskets, peu importe la température, je mets des chaussettes quand je fais du sport, inutile de faire déplacer les pompiers jusqu’à chez moi pour rien, il n’y a pas de fumer sans feu, si tu vois ce que je veux dire).

Il y a des énigmes telles que  » Qui est arrivé en premier, l’œuf ou la poule ? » c’est une bonne question. J’en ai une autre pour toi : pourquoi quand on met une paire de chaussettes au sale, il n’en ressort qu’une ? … J’ai donc décidé de créer un club pour chaussettes célibataires, à la fin de l’année je finis toujours par créer au moins un ou deux couples. Si tu as une astuces pour ne pas que ça m’arrive de nouveau je suis preneuse. Car jouer les détectives (voir entremetteuse) pour chaussettes c’est pas ma tasse de thé (petit clin d’œil à notre ami anglais Sherlock Holmes).

En parlant de ça… La semaine dernière, j’ai joué les détectives privés, à Paris, un super concept, qui s’appelle : « Team – Break ».  Je ne pensais pas que jouer les détectives privés soit aussi exténuant, une bonne fatigue. Le lieu lui-même a l’air tenu secret. Si tu trouves, tu auras déjà perçu le premier mystère : 17 rue des Martyres 75009 Paris.

 

 

Il se trouve au fond d’une très belle cour.

Le concept : tu peux te prendre pour Tom CRUISE dans « mission impossible », ou pour un disparu de « Lost ». Il y a trois salles – à toi de jouer …. Pour les vainqueurs du timing, peut-être qu’une coupe spéciale sera décernée ?

Si jamais le concept « Team – Break »  ne te plaît pas (ce qui m’étonnerais beaucoup), tu peux toujours te rabattre sur un autre jeu.

A mon avis, tu as entendu parler du fameux succès du moment : Pokémon GO (à moins de vivre au fin fond d’une campagne – et encore). Ce jeu rend crazy. L’autre jour, au supermarché, j’ai entendu une maman crier comme une hystérique, les cheveux en mode statique, et appeler Salamèche ou Bulbizarre. Non, non, elle ne cherchait son enfant dans le rayon des bonbons, elle jouait simplement à « Pokémon GO ».

Le principe, tu auras le choix entre trois Pokémon à trouver : Bulbizarre, Salamèche ou Carapuce. Pour les capturer, il suffit de lancer ta Pokéball virtuelle sur le personnage qui s’affiche devant toi. Le lancer doit être dosé selon la distance et la taille de ta cible. Si tu réussi ton lancé, le Pokémon se retrouvera capturé dans ta Pokéball et fera partie du Pokédex de ton smartphone. Te voilà désormais chasseur de Pokémon !

Mais la tâche ne s’arrête pas là. Maintenant il va falloir marcher et arpenter de nouveaux lieux pour trouver de nouveaux Pokémon. Ton téléphone t’indiquera à quelle distance se situe la nouvelle créature à capturer. Et comme dans le jeu, plus ils sont rares et plus ils sont difficiles à chopper. Pense à marcher avec ton chargeur si tu décides d’y jouer, car le rendez-vous loupé avec une amie et lui invoquer l’excuse du Pokémon je ne sais pas si c’est valable !

Si je devais faire un comparatif des deux jeux, je dirai :

« Team – Break » : très amusant, ludique, favorise l’intellect et la cohésion – l’’inconvénient  c’est trop court.

« Pokémon GO » : amusant, permet de marcher de grande distance sans s’en rendre compte – l’inconvénient je trouve que c’est dangereux, j’ai vu des personnes y jouer en conduisant et je ne trouve pas ça raisonnable 🙁

Je sais, je sais, tu dois te dire que concernant le « Team – Break » je n’en ai pas dit assez, mais tu comprendras qu’il est important que le principe reste secret ! Et par respect pour l’entrepreneur qui à monté ce super concept. Amuses -toi bien !

 

Enregistrer

You may also like

7 commentaires

  1. Merci Kamille pour cette petite adresse (qui se trouve dans mon quartier préféré de Paris).
    J’ai eu pour ma part l’occasion d’endosser le rôle (et les vêtements) de Sherlock au Escape Hunt dans le 2e (rue d’Hanovre).
    Tout simplement génial! La fine équipe sait mettre l’ambiance et on ne ressort qu’avec l’envie de résoudre les autres énigmes.
    En ‘old school’ assumée, et sans aucune hésitation, je choisis l’escape game et je mets à la poubelle Pokémon Go!
    Non mais franchement, faut s’arrêter deux secondes et prendre un peu de recul : les joueurs de Pokémon Go ressemblent à des (pardonnez-moi la violence de ce mot) débiles qui courent réellement après des bebetes virtuelles… Ils affichent aux yeux du monde le vide social de leur vie. Mon jugement est un peu dur mais vrai.

  2. AH les pokémons j’ai vu cette folie ce we des collègues y jouaient pas très sérieux.
    Tentant ton team break mais je n’aime tjrs pas Paris LOL. Pas de solutions pour les chaussettes solo, c’est un mystère !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.