être minimaliste c’est quoi ?

Salut,

J’espère que tu vas bien ? Que tu as passé un très bon week-end ? Moi j’ai passé un super week-end ! Au top, j’ai fêté mon anniversaire. Oui, oui mon anniversaire est passé mais je n’ai pas eu le temps de le fêter avec mes amis et dignement ! J’ai fait ça sur le thème des années 90 – tu sais à l’époque de Beverly Hills 90210 (premier épisode sortie le 4 octobre 1990 et le dernier épisode le 17 mai de l’an 2000).

J’ai demandé à tout le monde de venir habillé dans le style des années 90, j’ai mis une salopette avec un top et baskets. Mes amis et moi avons fait un bon en arrière (genre retour vers le futur), je m’y suis vraiment crue ! Je fais une dédicace à mon cousin Bruno et au DJ, sans qui cette aventure n’aurait pas été possible ! Il y a X années de ça, j’ai fêté mes 18 ans ! Une fête dont tous mes amis se souviennent, mais particulièrement moi ! Une petite bêtise que que je ne suis pas prête d’oublier, mais aujourd’hui, avec du recul j’en rigole. A l’époque des boums, pour être invité par tout le monde  il fallait être belle et populaire, un peu comme Brenda et Kelly dans Bervely Hills. J’ai voulu casser les codes et inviter tout le monde ! J’ai demandé la permission à mes parents de faire une boum pour mes 18 ans, petite ambiance entre la Boum et l’Etudiante (les films) car je me prenais pour une grande ! Mes parents, adorables, se regardent et me font promettre de rendre la maison comme je l’ai trouvée ! Evident, on est tous passés par là, donc, tu sais à l’avance ce qui s’est passé !

J’avais promis (oh mon Dieu, faut tenir ses promesses), en contre partie j’ai demandé un  gâteau avec plein de crème, un truc dingue !

Hum c’était trop bon, souvenir qui fait que j’aime faire des gâteaux ! D’ailleurs, dimanche je vais faire celui-ci et si tu veux voir le résultat rendez-vous sur mon instagram #danslabulledekamille !

Je sais, ça fait buche de Noël, mais je le mange à toutes les occasions. Et puis dans un mois c’est déjà Noël, non !

Mes parents ont tenu leur promesse, quant à moi, il ne me restait plus qu’à faire ma liste d’invités. C’est là que les choses se compliquent…. Grrr je ne comprends pas pourquoi à partir de mes 18 ans je n’ai pas appris à dire non.

Dans tout le lycée, tout le monde me parlait (les hypocrites, tout ça pour être invités, les vendus). La liste a commencé à s’agrandir avec une force ! Mais tu sais ce que fait une autruche quand elle ne veut pas voir le chasseur arriver ? :-(. Je sais ma métaphore est nulle mais c’est tout ce que j’ai trouvé.

Donc, je distribue mes cartons d’invitation, mais il y a un truc que je pige pas, j’ai plus de confirmations que d’invitations, mais hop encore l’autruche ! L’attente de ton anniversaire, c’est pire que #Noël : on attend avec une impatience, un peu comme dans la pub #Kinder.

Enfin le jour J, mes parents vont chez des #amis (genre pas très loin, chez les voisins quoi) et moi je finis de tout préparer :

  1. musique ok
  2. boisson non alcoolisée ok
  3. apéritif ok
  4. gâteaux ok
  5. tous les meubles sont rangés ok
  6. les jeux sont prêts (et oui à mon époque pas de #Wii juste des bons jeux de société)
  7. premier invité qui sonne ok la fête peut commencer

La porte a tellement sonné dans la soirée que je ne me souviens pas avoir dansé toutes les chansons. On a bien rigolé, on a même fait un cache cache dans la maison (oui oui à 18 ans, maintenant que j’y pense c’était pathétique mais ultra drôle), mais avec tout ça, tu imagines bien que la maison ne pouvait pas rester bien rangée comme je l’ai promis à mes parents. Donc mon salon est devenu comme ci-dessous, mais en pire. Je suis devenue comme Monica…. Hystérique !

Il est 4h15 du matin, tous mes invités sont partis (là tu ne l’entends pas mais je pousse un cri de folie, un peu étranglé comme si j’étais un cochon qu’on égorge), car l’autruche a sorti sa tête du trou et s’est aperçue que même surtout les copines qui ont promis d’aider sont parties (les traîtresses, j’avais dit que c’était des vendues). Mes parents n’allaient pas tarder, il me restait une heure pour tout ranger….tu te demandes si j’ai pleuré (je te laisse deviner). J’ai pris des sacs poubelles et j’ai jeté jusqu’à ce que je puisse de nouveau voir le sol. De mémoire, j’ai même jeté des cadeaux tellement j’avais la flippe ! J’ai remis les meubles en place et crois moi, ce n’était pas du gâteau, car à l’époque #Ikea ne faisait pas encore parti de mes meilleurs amis, et encore moins des amis de mes parents, à mon grand regret car les meubles de l’époque, on eu raison de mon dos (j’ai encore mal). J’ai passé l’aspirateur – et #Dyson n’existait pas encore, – sorti toutes les poubelles (y compris celles de la veille), lavé le sol et même les portes. Dix minutes après avoir pris ma douche, mes parents sont arrivés. Grande remarque de mon père :  « Ouahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! c’est plus propre qu’à notre départ, on aurait dit que la maison est en vente ! » Et là, ma mère explose de rire (mes yeux se mettent en mode globuleux, je ne vois pas ce qu’il y a de drôle), je demande à mes parents, le choc (mon père était très doué pour ça) ! Il me dit que si je pouvais les aider à faire le ménage comme ils m’ont vu faire, ils auraient plus de temps pour eux. Je demande comment ça ? Le verdict tombe, avec la force tranquille mon père (qui me dit calmement, pour ne pas me choquer) : « nous sommes rentrés à minuit, passés par le garage, montés dans notre chambre ». Mais tu as dû faire l’autruche pour ne pas nous voir passer, et tellement à fond qu’on a pas osé te déranger. Bon oui, là j’ai pleuré ! Mais seulement après être rentrée dans ma chambre (je ne sais pas si c’était de fatigue ou parce que j’ai pris conscience que j’avais grandi). Vient le passage où je me suis promise que chez moi ne serait jamais aussi encombré que chez mes parents. Que mon premier appartement serait presque vide. Résultat, de déménagement en déménagement (hein Valou et Barbie) voilà comment je suis devenue minimaliste.

Mais qu’est-ce que le minimalisme ?

Le minimaliste, c’est de mettre tout en œuvre avec un minimum de choses. Mais c’est aussi un mode un de vie qui conduit à beaucoup de choses invisibles. Je m’explique. D’abord il faut comprendre ce que c’est et ce que ça apporte.

Ce que c’est POUR MOI :

  1. c’est apprendre à vivre avec ce que l’on a
  2. faire le vide dans sa tête
  3. un changement mental donc physique
  4. c’est dépenser moins
  5. désencombrer son lieu d’habitation mais également son bureau
  6. faire le tri dans ses relations (toutes sans exception)
  7. aller au bout de sa prise de conscience

Ce que ça m’a apporté ? :

  1. je dépense beaucoup moins mais mieux
  2. j’ai pris conscience de la société de consommation dans laquelle nous vivons (de la folie)
  3. j’ai fait le tri dans mon entourage et ne fréquente que les personnes qui souhaitent partager de bon moments avec moi
  4. j’ai épuré mon bureau et ma maison (résultat, opération ménage en une heure)
  5. j’apprécie la simplicité, donc ne me torture pas pour faire des choses extraordinaires, je ne suis en compétition avec personne, donc j’apprécie la vie au quotidien
  6. j’ai changé également mon alimentation
  7. et pour finir, je regarde la vie sous un autre angle

Je me suis faite la réflexion dernièrement, comment le minimalisme anime ma vie depuis maintenant 3 ans. Je me suis donc interrogée à savoir comment je suis devenue #minimaliste et pourquoi ? Si tu lis mon blog depuis le début tu sais que je suis Chrétienne, et que la religion occupe une grande place dans ma vie, pour ne pas dire toute ma vie (car il reste de la place pour mon mari, ma famille, mes amis, mon blog et mon travail). En étudiant ma #BIBLE, j’ai compris beaucoup de chose. La terre s’est formée en 7 jours et mon minimalisme en 7 étapes.

1 – Une vie encombrée : maison, bureau, emploi du temps, relations…

J’avais tout le temps l’impression de courir, courir pour : aller travailler, les rendez-vous avec la famille, les copines, l’administratif au boulot et à la maison. je vois ton sourire, tu t’identifies ? Tu m’étonnes ! Pendant très longtemps, j’ai pensé que seule une organisation parfaite pouvait venir à mon secours. On pense toujours pouvoir rattraper le temps, j’ai d’ailleurs souvent entendu dire que les journées ne sont pas assez longues (franchement) ! Alors quand j’ai emmenagé dans ma maison, je me suis dit, c’est le début d’une nouvelle vie (une vraie résolution s’impose, que je vais tenir, pas comme : promis j’arrête le chocolat). Habitant assez loin de Paris, j’ai dû trouver une vraie solution ! J’ai commencé par :

  1.  donner tous mes anciens meubles et nous avons racheté que ce qui est utile (exemple mon salon : table, chaises, canapé, meuble télé et la télé, une lampe) et C’EST TOUT, pas de table de basse (inutile), pas de bibelots, pas de bibliothèque (je donne tous mes livres, je les pose dans le bus et qui prendra lira)
  2. j’ai fait un vide dressing et n’ai gardé que ce que je porte (fini les « on verra », car les « on verra » durent généralement à vie)
  3. donner toute la vaisselle qui ne me sert pas
  4. donner toutes mes bibelots
  5. changer mon alimentation (faire les courses toutes les semaines, n’avoir que les basiques, j’en dis pas trop je ferai un article)
  6. vider tous mes placards (opération « ça n’a pas servi depuis un an ça ne me servira pas »)
  7. je ne suis restée en contact qu’avec les amis qui prennent de mes nouvelles et passe du temps avec moi (on ne court pas après un homme qui ne veut pas de nous, c’est valable pour l’entourage), ça permet de passer des moments de qualité avec ses amis et sa famille. Et crois-moi une fois que tu as fait le vide tu te rends compte que des personnes que tu n’appelles plus, ne prennent pas le temps de t’envoyer un texto, donc SANS REGRET !

2 – Une lecture qui change la vie : découverte d’un livre, d’un blog….

Depuis, je ne regarde plus beaucoup la télé (quand tu vois le prix de la redevance et ce qui passe pour nous abrutir, c’est SANS REGRET), j’ai le temps que je ne trouvais jamais pour lire, voir mes amis, mon blog, cuisiner, aller voir des expos, écouter de la musique, se recentrer sur les vraix chose de la vie.

3 – Une prise de conscience sur cette société de consommation

Inutile de te dire qu’après s’être débarrassée de tout ce qui paraît inutile, la maison est vide, désencombrée et tu te demandes comment tu as fait pour acheter des choses qui ne servent à rien. Donc maintenant, je consomme BEAUCOUP MOINS mais BEAUCOUP MIEUX ! Je consomme responsable, et une fois la prise de conscience faite, on apprécie le peu qu’on a. On fait attention aux choses, mais surtout on découvre que ce n’est pas notre essentiel. Il y a des choses plus profondes. Avant d’acheter, pour ne pas refaire les mêmes erreurs je me demande si je vais vraiment m’en servir plus de 7 fois, si ce n’est pas le cas je ne l’achète PAS ! Il faut garder en tête que remplir se fait rapidement, mais vider prend du temps. Pour ne plus avoir d’achat compulsif je pense « ARGENT=VOYAGE ! »

4 – Des questions existentielles : l’alimentation en fait-elle partie ?

Après cette prise de conscience, j’ai même viré du coté obscure clairvoyant de la chose, je fais un vrai tri (carton, plastique et tout quoi), mais avant tout je fais en sorte d’avoir le moins de déchet possible, j’achète #bio ou du #commerceequitable et depuis je sens du changement, sur le plan de ma santé, je dors beaucoup mieux, j’ai beaucoup de temps pour moi car il est reparti différemment (n’étant pas le lapin d’Alice aux pays des Merveilles, j’adapte ma vie en fonction de mes envies et pas le contraire), pour comprendre ma métaphore, faut être minimaliste (on en reparle plus tard, genre dans six mois ?)

5 – Désencombrer tous les autres domaines de la vie jusqu’à l’arrivée des vraies choses essentielles

J’ai fait le tri à mon boulot, dans mes boites mails, dans mes amis, dans mes comptes, fait des projets (je t’en parle début janvier) et résultat LE VIDE DANS MA TETE et je suis beaucoup PLUS SEREINE !

6 – Savoir dire non :

Et oui ça en fait parti. Avant je pensais que dire oui pour faire plaisir c’était bien. Maintenant, je pense que pour avoir une vie épanouie et réussir dans ses projets, il faut savoir dire non, c’est tout aussi important que de dire oui. La question à se poser : si je dis oui, ça fera plaisir à l’autre, mais …. l’aurait-il fait pour moi, est-ce que ça va me prendre du temps (le temps que j’économise à l’autre), va-t’il y avoir des contraintes ? Quoi ?? Je t’entends, tu dis que ce n’est pas Chrétien, et ben si, il est dit dans la #Bible qu’il faut faire les choses de bon cœur et qu’il faut tenir ses promesses, s’il manque un ingrédient dans ta réponse ne le fait pas ! Savoir dire non, c’est contribuer à ton bien être, donc au bien être des personnes qui t’entourent et ça, ça fait partie du mode de vie minimaliste.

7 – Respect de la nature

Oui oui, ça en fait partie, un bon minimaliste essaye de :

  1. n’avoir que des objets qu’il utilise (attention ça ne veut pas dire devenir sale ou autre, tu peux avoir un minimum mais le must des choses)
  2. mange bien, sain, équilibré (pour ma part j’essaye #Paléo)
  3. respecte la nature
  4. passe du temps, dans la lecture, avec sa famille et ses amis
  5. voyage pour découvrir
  6. fait du sport pour s’aérer l’esprit
  7. évite ce qui est nocif pour son corps

Il y a peut-être plein d’autre chose, mais pour l’instant j’essaye d’aller au bout de ses 7 points.

 

Enregistrer

Vous aimerez aussi

13 commentaires

  1. Bonjour, je début en minimalisme. Mais je remarque déjà que le shopping me devient insupportable. Surtout, de nombreuses enseignes ne vendent que de l’inutile tout en continuant à se développer.

  2. Trop bien.Le #minimalisme j’adhère, peut-être par fainéantise(moins de ménage) mais c’est un état d’esprit « salutaire » . Mon étape préférée, la n°1 : le tri dans les relations inutiles et « toxiques » hihihiiii

  3. C’est tellement important ce que tu dis en faisant ainsi, on se libère on se décharge plus de » pétage  » de plomb pas besoin de psychologue on vit dans une attitude zen on ne s’encombre pas de choses inutiles merci pour ses conseils

  4. Hey ! Je suis complètement d’accord avec toi sur beaucoup de points : ne pas acheter de façon compulsive, ne plus regarder la télé, économiser pour des choses qui valent vraiment la peine, ne pas se prendre la tête pour des gens qui te font perdre de l’énergie plus qu’autre chose…

    J’aimerais pouvoir me débarrasser de plein de choses aussi dans mon appart qui est un bazar monstre, je le fais pour mes fringues, maquillages, etc. mais pas encore pour le reste ! Je garde en tête un voyage du coup je me dis qu’au moment de partir je ferai le vide 🙂

    Je ne savais pas par contre que le sport faisait partie du « mouvement minimaliste ». Même si je ne me considère pas en tant que telle, je fais attention à ma santé (bio, végé), mais le sport j’ai jamais pu m’y mettre de façon durable…

    Merci pour cet article très intéressant en tout cas !

    1. un grand merci d’être passée par là et d’avoir pris le temps de lire mon article… le minimalisme c’est un pas vers l’accomplissement de soit

  5. Waouh !
    Je suis bluffee, mais je m’en doutais un peu !
    Quand l’on te regarde, tu es simple même de cœur et c’est franchement très beau !
    Et bien figure-toi que c’est ce que je suis entrain de faire (tant dans la vie que dans les placards et la maison)….
    Merci pour tous ces conseils.
    Prends soin de toi.
    Biz

    1. Un grand merci d’être passé par là et de lire mes articles, ça me fait vraiment plaisir. Et contente que tu suives mes conseils, tu verras c’est très libérateur…
      Mouak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.