La gestion du stress au travail comme dans la vie

Hej,

J’espère que tu vas bien ? Que tu as passé un très bon week end ? Il a fait beau et j’en suis bien contente.

J’étais en vacances la semaine dernière, donc hyper heureuse, j’ai pu avancer sur ma surprise, c’est enfin fini. Si tu lis cet article, tu as déjà vu le changement. C’est mon cadeau d’anniversaire à mon blog ! Il a 2 ans. Que le temps passe vite. D’ailleurs, je tiens à te remercier de me suivre, c’est vraiment gentil est agréable de savoir que l’on n’écrit pas que pour soit.

Avant j’aurai stressé de ne pas être prête dans les temps, mais j’ai compris une chose, le blog doit être un plaisir et pas une source de stress. Faut dire qu’avec le temps, j’ai appris à mieux gérer mon agenda, mes émotions, donc mon stress…(bon à ce moment précis c’est pas vrai du tout, j’ai pété les plombs avec un collègue pour un enjoliveur).

Pour le coup voici ma définition du stress : c’est une réaction de l’organisme face à une épreuve physique et/ou émotionnelle. Il peut jouer un rôle positif ou négatif.

Le stress négatif est à combattre, il n’apporte rien de bon, voir même il n’apporte que douleurs et maladies comme la déprime, le « burnout », l’ulcère… d’où l’importance de le chasser de sa vie. Un « burnout », petit mot mais grand impact dans la vie.

Pourquoi j’ai décidé de faire ce post,  j’ai regardé 7 à 8 présenté par  « Harry Roselmack », ils ont diffusé le témoignage d’une femme de 40 ans, ayant travaillé 10 ans dans une entreprise au sein de laquelle elle a subi un harcèlement moral. J’ai trouvé son témoignage poignant. Je me suis posée (en grande réflexion) pour faire le point sur ce reportage, ma réflexion première, pourquoi les gens sont-ils aussi méchants, au lieu de lui faire vivre tout ça, n’aurait-il pas mieux vallu la licencier ?!

Une chose est sûre, la vie me l’a démontré à plusieurs reprises, la roue tourne et les billets changent de mains. Le mal fait aux autres se répercutera tôt ou tard (même si c’est tard, ça revient toujours).

Je vais aborder deux types de stress :

  1. Familial
  2. Professionnel
  3. Le stress familial c’est quoi ?
  1. Un enfant malade
  2. Les factures à payer
  3. La tenue de la maison à tenir…
  4. Répondre aux attentes de chacun, mari, enfant(s), grande famille en somme, être là pour tous !

😉Il faut savoir te poser les bonnes questions, comme : comment concilier les exigences de la vie professionnelle, y compris d’un poste à responsabilités, avec ta vie familiale ET personnelle ?

Pour ça, il faut :

  • Identifie tes attentes professionnelles.
  • Affirme toi davantage en identifiant tes forces (tes valeurs, tes besoins), et tes faiblesses (tes croyances limitantes).
  • Dire « non » plus facilement et sans culpabiliser.
  • Rééquilibrer tes différents domaines de vie et mieux répartir ton énergie.
  • Faire le tri entre tes multiples obligations et définir tes (vraies) priorités.
  • Comprendre, et surtout expérimenter le lâcher-prise sur la base de situations concrètes.
  • Redonner du sens à ton travail, et plus globalement à ta vie.
  • Redevenir acteur de ta vie professionnelle (et personnelle)
  • Moins subir et retrouver le plaisir de choisir, en conscience.
  • T’ouvrir de nouvelles perspectives, avec le sentiment d’avoir repris la main.

  • Le stress professionnel c’est quoi ?
  1. Les deadlines.
  2. Le mutisme obligatoire face à la hiérarchie.
  3. Les transports en commun ou les bouchons.
  4. Pour certaines, la fiche de paie à la fin du mois qui ne rivalise pas avec la charge de travail.

Tu t’es reconnue ?

Que faire dans ces cas-là :

Pour le stress familial, s’obliger à prioriser (le repassage pas fait, c’est moins grave que si ce sont les devoirs des petits) – Le mot d’ordre, même si tu es une Super Maman, sache que Super Girl a sa criptonite.

Malheureusement le stress est communicatif.  La façon qu’ont les parents de le gérer c’est l’héritage qu’ils vont transmettre à leurs enfants (ne sont-ils pas de grand imitateurs ?) ils s’inspirent des techniques de Papa-Maman pour gérer leurs propres tensions, colères, fatigues – tout ce qui est rapport aux émotions. Si le matin tu as peur de laisser ton Baby à la crèche, il le sentira et se mettra à pleurer… Je suis sûre que tu en as déjà fait l’expérience.

Il faut savoir remettre le travail à sa juste place, c’est-à-dire à la bonne distance, et à mieux délimiter les contours de ton implication dans la « sphère travail »

Il en est de même du stress : malheureusement c’est communicatif.

Voici mes méthodes « don’t stress be happy »

  1. Depuis quand tu n’as pas crié un bon coup, opération tu vas dans ta chambre, tu mets ta tête dans l’oreiller et tu hurles….. ça ne fonctionne pas ?
  2. Alors il y a la méthode « sac de boxe » – comme je suis fauchée je tape dans le matelas…ça ne fonctionne toujours pas ?
  3. Faire du shopping (attention le revers de la carte bleue), mais c’est super efficace.
  4. Aller faire un footing, avec de la musique à fond (non seulement c’est libérateur et en plus tu as fait du bien à ton corps).
  5. Une des méthodes que je préfère – LE RANGEMENT, ça me fait un bien fou et tout le monde y gagne (enfin surtout la maison).
  6. Il y a la version studieuse : les to-do-lists (liste de toutes tes tâches à effectuer). Lorsque la mission est remplie, raye-la de ta liste. Ça soulage, ton stress disparaitra au fur et à mesure que la liste diminue…
  7. Parfois il faut tout simplement NE RIEN FAIRE, se poser et se détendre en se rappelant que quelque soit la situation, aussi dramatique qu’elle soit, le stress ne changera pas les choses en éléments positifs.

Savoir prendre des décisions simplifie la vie, réfléchis aux conséquences de tes actes. Il y a peu de chance que tes actes risquent de ruiner ta vie (ou de la compliquer sévèrement), fonce. Une mauvaise décision vaut mieux que pas de décision du tout, car cela continuera de te stresser pendant un long moment. tu seras plus détendu après avoir choisi. Oh et juste comme ça, je te conseille un bon gâteau au chocolats, avec de la crème 😉

 Dans la Bulle de Kamille

You may also like

6 commentaires

  1. Certaines personnes n’arrivent pas à gérer leur stress, elles doivent faire appel à des psy, ou des séances de relaxation, mais tout dépend du degré de stress comme tu le démontres dans ton article. Quand je sens que je suis stressée, il faut que je bouge, que je fasse de la gymnastique, du jardinage, c’est comme ça que j’évacue ! biz

    1. Hej princesse
      C’est toujours un plaisir de lire tes commentaires qui sont aussi bien écrit que tes articles.
      Merci beaucoup et passe une très bonne journée

  2. Wow la nouvelle interface de ton blog est raffinée et super agréable…Que dis-je carrément canon!

    Merci pour cet article qui me touche profondément…. Aujourd’hui mon médecin m’a arreté pour motif: burn out…comment te dire…le stress je connais, mais uniquement le coté négatif ( mdr )

    Franchement ton article donne de bonnes pistes de gestion pour celui-ci…Pour ma part je crois que des vacances sur mon île me feront un grand bien ! ( la mer, l’eau de coco, le jus de canne….)

    Tu es géniale Kamille – ta plume est pertinente ! Ne lache rien !

    Bisouus

  3. Coucou ! Le stress … la maladie du siècle. Tu vas trouver ça drôle mais depuis que j’ai lu le livre de Raphaëlle Giordano  » Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » et bien je relativise beaucoup de choses et certaines situations de la vie me stresse moins . Tu connais ce livre peut-être? Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.