Hello,

J’espère que tu vas bien ? Moi je suis au top du top, surtout si tu lis cet article tu vas comprendre pourquoi.

Si tu as l’habitude de me lire, tu as sans doute constaté que je n’ai pas écrit depuis plus de trois mois !!!! Whoua ! En l’écrivant je réalise que ça fait un trimestre que je n’ai pas alimenté mon blog, c’est énorme. Il y a une bonne raison à tout ça, depuis des années je me prends pour Wonder Woman (j’aime trop me comparer à une amazone). Malheureusement mes batteries sont tombées à plat. D’un coup !

Petit Flash-back…

Il y a trois mois, j’ai fait un bilan sur ma vie. Il fut très lourd. Tant sur le point émotionnel que sur la balance, lool. A force de croire que je suis Wonder Woman, j’ai fini par y croire. Et hop, d’un coup ce fut la chute, et ça plus ou moins mal suivant l’étage ou tu te trouves (si tu vois ce que je veux dire). Heureusement, tel un chat, j’ai su retomber sur mes pattes, quand j’ai compris ce qui se passais…Tu te demandes de quoi s’agit-il ? Bah sérieusement, je pense que tu n’as pas eu à chercher bien longtemps, après avoir lu le titre de mon post, je pense que tu as compris (hi hi hi) je parle de « Burn-out ».

J’ai commencé par délaisser mes réseaux sociaux, mon BB (mon blog), mon corps (aile aile aile) et mes repas… je ne t’en parle même pas. Le choc, non seulement j’ai découvert que je ne suis pas Wonder Woman… mais pire, elle n’existe pas… Imagine ma déception (ben oui, croire que tu as des supers pouvoirs, c’est quand même le pied). J’étais persuadée que j’allais mener à bien TOUS MES MEGAS PROJETS OU J’AVAIS MIS LA BARRE BIEN HAUTE !

Je me suis tout simplement oublié, laissé dépasser par la vie et mes projets. C’est en discutant avec mes amies un samedi midi, qu’elles ont mis le doigt dessus en me faisant prendre conscience des choses. Surtout mon amie Kelly (Merci KK).

Conversation dans la cuisine…

@Kelly : il est trop bon ton plat

@Kamille : yes, je suis dans la cuisine depuis ce matin, je suis trop nase

@Kelly : tu fais un gâteau pour l’anniversaire de Mike ?

@Kamille : Aille, c’est quand déjà j’ai oublié

@Kelly : t’es sérieuse, c’est la troisième fois que je te le rappelle…

@Kamille : je ne sais pas ce que j’ai, mais en ce moment j’oublie beaucoup trop de chose, tant dans la vie qu’au taff

@Kelly : tu ne serais pas en surmenage toi ? Franchement, ça fait un bout de temps que je voulais t’en parler, mais bon, je me suis dit que j’allais attendre le bon moment (BANG, la bombe est lancée)

 

Bon je ne vais pas te mettre toute notre conversation, car sans illustration c’est pas fun et en plus ça serait vraiment trop long à écrire (et lire).

Retour dans le présent…

Et là, soudainement, tout est clair ! Je suis en « Burn-out »

Mais commençons par le début ; c’est quoi un « Burn out » ? c’est un syndrome d’épuisement extrême, dû au stress lié au travail (la plupart du temps), mais également aux différents évènements de la vie (ex : les supers mamans qui doivent TOUT gérer en même temps et seule), une accumulation de plusieurs choses qui peuvent laisser place à de la détresse, un manque de confiance en soit, une fatigue chronique, dépression possible… malheureusement la liste n’est pas exhaustive.

 

Le « Burn out » n’arrive pas du jour au lendemain, il y a des signes annonciateurs, c’est bien pour ça qu’il est impératif de savoir identifier les symptômes. On n’est pas tous égaux face au stress.

▼▼▼

Comment j’ai identifié mon « Burn out » ?

  • J’avais sommeil perpétuellement (asthénie quand tu me tiens)
  • J’oubliais TOUT – Troubles dit cognitifs
  • J’étais tout le temps débordée (perte de repère)
  • Je n’arrivais plus à dormir d’une traite
  • J’étais motivée pour tout (genre grosse motivation de dingue) sans aller jusqu’au bout des choses
  • Je mangeais n’importe quoi et tout le temps
  • Des difficultés à me concentrer

Après avoir compris et accepté que j’étais en « Burn out », j’ai beaucoup réfléchi à ma situation, et analysé les raisons : pourquoi en étais-je arrivée là ? Qu’est-ce qui, dans mon hygiène de vie ou dans ma personnalité, m’avait épuisée à ce point ?

Pourquoi j’ai fait mon « Burn out » ?

  • Je veux toujours faire plaisir à tout le monde
  • La peur de mal faire
  • Mon souci des autres avant moi-même (aime ton prochain comme toi-même, sans vraiment savoir ce que c’est s’aimer*) –
  • Hyper enthousiaste / Volontaire / Empressée / Euphorique …
  • Je ne savais pas dire NON !

 

 

▼▼▼

Les réponses n’ont pas été très difficiles à trouver, puisque dans le fond, malgré mes excès, j’ai toujours été très consciente de ce qui se passait dans ma vie ! Le point de départ : mon infertilité. Penser que j’avais accepté était tout simplement FAUT…Il y a plusieurs étapes avant l’acceptation et tant que le Deuil n’était pas fait, je n’étais pas guérie.

Ne crois pas que c’est facile d’écrire un article pareil, c’est vraiment pas évident de reconnaitre que tu n’arrives plus à faire face à tes exigences. J’ai été trop exigeante avec moi-même tout au long de ma vie. J’ai commencé par faire un mini bilan, fallait que je commence par une question :

 

@Kamille t’aimes-tu ? C’est quoi s’aimer soi-même ?

 

Je pensais savoir ce que c’était, mais faut. Etant Chrétienne, j’étais persuadée qu’il fallait que je fasse passer mon prochain avant toute chose. C’est durant mon « Burn Out » que j’ai compris qu’aimer les autres comme soi-même, c’est surtout se faire passer avant les autres sans culpabiliser. On ne peu pas satisfaire tout le monde, encore moins si on est fatiguée (nase= pas opérationnel), si on ne priorise pas, on s’éparpille… Si je veux aider mon prochain, il faut que je sois en pleine forme. Savoir dire non, c’est également respecter son prochain, car si je dis oui à tout le monde, je ne peux pas satisfaire tout le monde correctement et ne peu pas tenir toutes mes promesses si j’en oublie certaines.

 

Donc, aujourd’hui j’ai décidé de me faire passer avant les autres pour mieux les servir !

Pourquoi j’ai décidé de te parler de tout ça ? Parce que je pense que c’est un vrai problème sociétal. Aujourd’hui notre rapport au travail et aux autres sont complétement biaisés. Nous sommes toujours dans le « je dois faire mieux, je dois être le meilleur, je dois consommer, je dois je dois je dois »

 

Cet article est MON TEMOIGNAGE, je souhaite partager avec toi mon expérience, qui je l’espère te sera profitable. Il te permettra de comprendre qui je suis aujourd’hui, pourquoi j’en suis arrivée à DIRE NON PRESQUE A TOUT – DU JOUR AU LENDEMAIN. Ça permet de comprendre tous les changements opérés dans ma vie et la direction que j’ai souhaité lui donner.

 

Finalement, c’est drôle à dire, mais je suis très contente d’être passée par ce « Burn out », il m’a permis d’être HEUREUSE ! De ne plus me soucier de ce que pense les autres, d’être moi, car on ne peut pas plaire à tout le monde et qu’être une bonne Chrétienne ce n’est pas s’effacer pour faire plaisir aux autres.

 

Depuis, je vis tout en aidant mon prochain, mais sans me laisser vampiriser (car oui les gens savent déterminer les personnes qui ont du mal à refuser quelque chose, ils passent par la flatterie, la culpabilité, tous les stratagèmes pour obtenir un oui) et quand ils s’aperçoivent que tu sais dire NON tu deviens la personne à qui l’on dit : « tu as bien changé dis donc », maintenant à moi de comprendre que oui j’ai changé et en bien !

 

Attention, mon article n’est pas une référence pour le « Burn out » mais plus une aide pour la prise de conscience. L’objectif est d’aider les personnes qui n’arrivent pas à réaliser qu’elles sont en début de « Burn out » avant qu’il ne soit trop tard. Car il ne faut pas prendre les choses à la légère, un « Burn out » détecté trop tard, peut être difficile à soigner sans risque de rechute. Mais encore une fois, il s’agit là de mon expérience PERSONNELLE.

 

En parler avec mes proches m’a permis de creuser davantage… Il n’y a pas que mon problème à dire NON, mais principalement : Mon infertilité…J’ai toujours dit que ça n’était pas grave, mais au fond de moi je n’avais pas accepté… je me suis persuadée que j’avais fait mon Deuil et ça n’était pas vrai. Aujourd’hui j’ai fait mon Deuil…Et je sais dire NON… Que de changements dans ma nouvelle vie.

 

▼▼▼

QUELLES SOLUTIONS AI-JE MIS EN PLACE

  • J’ai appris à dire NON
  • Je ne travaille plus 70 heures par semaine
  • Je ne me lance plus dans 3 projets en même temps (d’ailleurs fini les projets j’ai décidé de vivre et de profiter de la vie et de faire vivre mon blog, c’est MON PASSE TEMPS, j’assume et n’en déplaise)
  • J’ai pris conscience que malgré ma maladie et mon manque d’enfant je fais partie des personnes les plus heureuses sur cette terre (Je suis Chrétienne, J’ai un super mari, une famille, des amis formidables, une superbe maison et je mange à ma faim…)

 

▼▼▼

J’AI PROVOQUE MON BURN OUT

Je suis une « bosseuse » c’est dans ma nature, j’ai naturellement tendance à me mettre une énorme pression… Rajouter à celle qu’on te met au travail, tu imagines le gombo. J’aime contrôler tout ce que je fais du début à la fin, sans prendre en compte que les paramètres peuvent changer. Du coup, à la moindre contrariété je mets les bouchées double pour rétablir les choses…Je prends tout à cœur, surtout quand je m’investis… De plus, comme je te l’ai déjà dit (oula là je radote) j’ai des valeurs Chrétienne, qui parfois font que je ne comprenne pas toujours tout (bon ok ma phrase est pas française mais je n’arrive pas à l’écrire correctement, tchip).

▼▼▼

 

LES SOLUTIONS QUE J’AI MIS EN PLACE

Depuis quelques MOIS MA VIE A CHANGE, et en MEGA bien. J’ai décidé de ne plus être spectatrice mais actrice de ma vie et de mes décisions. Comment j’ai fait ? J’ai changé ce qui était contraignant pour moi …..

j’ai changé mon rythme de travail et de vie afin de sortir de cette spirale négative, et donner à mon organisme le temps de se rétablir. Rien qu’avec ces solutions immédiates, je me sens aujourd’hui plus légère (pas encore sur la balance mais ça arrive, en cours de téléchargement), je suis beaucoup plus détachée et plus positive.

Mon plan d’action :

  • Déménagement (j’aime trop ma nouvelle maison, je surkiff)
  • Changement de travail (j’aime trop mon nouveau job et l’environnement)
  • Coiffeur, esthéticienne, podologue (j’étais la doublure de Godzilla)
  • Plein de week-end avec ma famille et mes amies
  • Reprise du sport et de mon alimentation (au top, ma garde de robe est à refaire mais je kifff trop)
  • Ne pas se plaindre – Mot d’ordre des années à venir : se plaindre n’est pas une solution, il faut agir – Je ne suis pas une victime – Voir le verre à moitié plein permet de voir le positif dans la vie.
  • Guérir c’est renaître à soi-même (et encore plus pour les autres) et c’est possible !

 

▼▼▼

Résultante

Voilà où j’en suis aujourd’hui : sur la bonne voie et soulagée.

Le fait d’accepter mes problèmes m’a permis de les résoudre et surtout de prendre du recul pour ne plus me laisser envahir inutilement. Résultat, on ne prend plus les choses à cœur et on avance. Je fais face à tous ces changements petit à petit, en douceur, et je sais que tout ira bien.

Je suis désormais prête à passer à l’essentiel !  MA VIE.

 

▼▼▼

Remerciements

Il n’y a pas de plus grand bonheur que d’être entourée par ceux que l’on aime lors d’un événement aussi douloureux que le Bur out. Donc M.E.R.C.I

Merci à mon Sauveur, ma famille et mes amis sans qui toute cette expérience n’aurait pas été aussi facile à traverser et merci à toi qui me lit, car crois moi, ce n’est pas évident d’avoir écrit toutes ces lignes et sans doute pas facile pour toi de les lire jusqu’au bout.

Et toi, as-tu déjà vécu un « burn out »

14 thoughts on “Bonjour nouveau moi – Adieu Burn Out”

  1. Contente que tu ais pu trouver la force de faire ce qu’il fallait pour sortir de ça. C’est vrai que le burn out est souvent méconnu. On se retrouve enlisé dedans avant d’en prendre conscience la plus part du temps.
    Merci d’avoir partagé ton expérience

  2. Merci pour ce témoignage dans lequel beaucoup se reconnaîtront malheureusement. Contente de voir que tu remontes la pente! Ne lâche rien, garde ta bonne humeur et surtout keep faith. Hâte de lire tes prochaines aventures.

  3. Merci Kamille pour ce temoignage, je me suis reconnue sur pas mal de points. une personne de ma famille me repetait souvent : « pense â toi!! » je retiens une chose c’est que si tu dis OUI aux autres, tu dis NON ă toi meme.. et si soi-meme on ne prends pas soin de soi qui le fera pour nous… c’est un veritable apprentissage. c’est l’ecole de la vie. C’est important d’apprendre a se connaitre, de s’aimer… Malheureusement, si on ne fixe pas les limites aux gens qui nous cotoient, c’est eux qui prendront les reines de notre vie sans se soucier de ce qu’on ressent car meme si ce n’est pas mechant de leur part, finalement ils tentent d’avancer pour leurs ambitions personnelles.. (ils se disent oui!!! ma conclusion : sachons dire NON car c’est prendre soin de soi ( ce n’est pas egoiste) et le OUI viendra en temps voulu et mesurer pour les besoins des autres. on peut d’ailleurs les reorienter et deleguer les choses… Merci pour cet article! on t’en voudra pas pour les 3 mois d’absence car on veux une Kamille en forme. Moi aussi, je suis chretienne et c’est facile de tomber dans le piege de vouloir aider tout le monde en s’oubliant… En route vers HEC (haute ecole du ciel ) pour apprendre ă aimer avec discernement… Jesus est venu pour donner une vie en abondance contrairement â son ennemi satan qui est venu pour detruire.. Quand la paix nous quitte posons nous des questions. Par ailleurs, merci pour ton temoignage a coeur ouvert car ca demande plus de courage et cette vulnerabilite peut aider significativement d’autres qui se trouvent dans la meme situation. Prends bien soin de toi et contente de ton retour vers ta rennaissance!!!

  4. Courage ma belle tu as fait le plus gros en identifiant le pb, ce qui reste tout de même difficile. Alors tu n’es peut-être pas wonder woman mais je sais que tu va tout déchirer.
    Et merci pour tes conseils.

  5. Un article intéressant qui, je l’espère, aidera d’autres personnes à prendre conscience qu’elles sont peut-être en burn out.
    J’avoue que je suis quelqu’un qui a tendance à me mettre beaucoup trop la pression mais je peux être très blasée aussi ! Lol ! Il faut trouver un juste milieu 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.